COMMUNES ET VILLES UNIES DU CAMEROUN :: UNITED COUNCILS AND CITIES OF CAMEROON

BUREAU NATIONAL :: National Office

NGWEI

  Maire  NGOCK NGOCK

Créée par Décret N° 2007/11 du 24 Avril 2007

Superficie d’environ 500 km2

Localisation géographique de la commune

Créée par Décret N° 2007/11 du 24 Avril 2007 portant création des communes, la Commune de Ngwei est située dans le département de la Sanaga Maritime, Région du Littoral à 90 km de Douala et 170 km de Yaoundé. Les Communes de Pouma, Edéa 1er et Messondo lui sont limitrophes. L’Arrondissement de Ngwei s’étend sur une superficie d’environ 500 km2. Sa population, évaluée à près de 15 000 habitants, est composée des Bassa et des Mpo’o.

Activités économiques

Dans l’Arrondissement de Ngwei, l’activité économique dominante est l’agriculture avec une prépondérance de la culture du palmier à huile, suivie par celle du cacao et du plantain. Ces trois cultures sont l’apanage des hommes. Les cultures vivrières (manioc, macabo, l’arachide, le maïs, le taro…), les cultures maraîchères (gombo, tomate, piment…) sont principalement pratiquées par les femmes. La pêche artisanale pratiquée ici par les hommes, les femmes et les jeunes autochtones dans une moindre mesure est principalement destinée à la consommation domestique. La pêche dite plus courue est celle pratiquée par les allogène le long du fleuve Sanaga. Le petit commerce (restauration, petit commerce des vivres, etc. est pratiqué par les femmes et les jeunes. Le transport (auto, moto) quant à lui est pratiqué essentiellement par les jeunes.

Infrastructures socio-éducative

La commune dispose de plusieurs infrastructures socioéducatives notamment dans le Secteur de l’éducation et de la santé.

Dans le domaine communicationnel :

-un axe routier Axe lourd – Makondo inaccessible en saison des pluies;

-un réseau de pistes carrossables dont la plupart sont impraticables en saison des pluies;

-les réseaux téléphoniques MTN et Orange insuffisants et inexistants dans la plupart des villages.

-Dans le domaine des services de proximité, notamment l’eau potable et l’électricité:

-Vingt-deux puits d’eau ;

-Trente-cinq sources non aménagées ;

-Quarante-cinq forages publics et privés ;

-Trois Scan water et un château d’eau ;

-Dix-sept villages partiellement électrifiés ;

OPPORTUNITES ET CONTRAINTES AU DEVELOPPEMENT DE LA COMMUNE

Opportunités de la Commune

Dans cette partie il est question de présenter les facteurs susceptibles de permettre à la Commune d’atteindre ses objectifs de développement. En terme plus précis il s’agit des atouts et potentialités de la Commune. Parmi ces facteurs, on peut principalement parler :

Des ressources naturelles

La forêt de la Commune de Ngwei regorge d’essences très précieuses, dont l’exploitation pourrait offrir à la Commune d’énormes entrées pour ce qui est de recettes communales. L’on pourrait aussi envisager la multiplication des forêts communautaires dans tous les villages.

Sur le plan communicationnel

Sur le plan communicationnel, la localité possède :

-Un réseau routier : celui-ci devrait relier Yaoundé/Douala à Makondo et autres localités de la Commune en une heure trente minutes. Mais il est impraticable par endroits et l’on se retrouve en train de passer trois heures de temps sur le même trajet.

-Le réseau ferroviaire est existant ; l’on devrait juste le rendre fluide et accessible en systématisant les arrêts au niveau de la gare de Makondo.

-les réseaux téléphoniques mobiles MTN et Orange sont disponibles à partir des antennes qu’on observe dans la Commune; il faudrait tout simplement étendre le réseau vers tous les villages

-Les pistes carrossables internes sont impraticables aussi bien en saison sèche qu’en saison des pluies.

Sur le plan d’hydraulique villageoise

Sur ce plan la Commune dispose de :

-Vingt-deux puits et quarante-cinq forages d’eau opérationnels

-Quatre scans water à réhabiliter

-Trente-cinq sources non aménagées

Ceci est très insignifiant pour cette population qui est grandissante. En clair, près de 55% des villages ne disposent pas d’un seul point d’eau potable.

-Sur le plan sanitaire

Diagnostic Institutionnel Communal de NGWEI

Réseau d’Appui pour le Développement en Afrique

Siège Social : Cathédrale Notre Dame du Mont Carmel sis Nkolfoulou route Yaoundé Soa

La Commune de Ngwei compte six centres de santé intégrés ne disposant pas de moyens adéquats pour le bon suivi des malades.

-Sur le plan infrastructurel

La Commune ne compte que sur ses projets en cours d’aboutissement au niveau du FEICOM, c’est le cas de l’hôtel de Ville, de l’électrification, des salles de classe et points d’eau.

-Sur le plan touristique

Il existe de nombreux sites touristiques dans la Commune qui ne demandent qu’à être valorisés: Rochers, lacs et montagnes éparpillés.

-Sur le plan humain

La Commune de Ngwei est dotée d’une population très dynamique, à qui les villes d’Edéa et de Douala doivent d’ailleurs une grande partie de leur ravitaillement en produits vivriers. La Commune est également dotée d’une très forte élite extérieure dynamique.

-Sur le plan de Petites et Moyennes Entreprises

La Commune de Ngwei dispose d’un établissement de micro finance qui participe à l’épanouissement économique et social des populations. Mais une idée de projet de mise sur pied d’une Coopérative forte, est en cours.

-Contraintes de la Commune

Il s’agit ici des facteurs externes et internes, susceptibles de freiner le développement de la Commune de Ngwei. On peut citer :

-Sur le plan des ressources naturelles

La coupe de bois frauduleuse constitue un handicap sérieux pour la Commune en ce sens qu’elle ne contribue pas aux recettes communales. La Commune demeure alors pauvre alors que ses richesses sont pillées pour des fins individuelles et égoïstes.

-Sur le plan communicationnel

Un réseau de pistes carrossables interne à la Commune demeure en mauvais état, et ne permet pas de parcourir la Commune de fond en comble ; l’absence des réseaux MTN et Orange dans certaines localités constitue aussi un véritable handicap dans le développement de la Commune.

Diagnostic Institutionnel Communal de NGWEI

Réseau d’Appui pour le Développement en Afrique

Siège Social : Cathédrale Notre Dame du Mont Carmel sis Nkolfoulou route Yaoundé Soa

-Sur le plan de l’hydraulique villageoise

Près de 55% des villages ne disposent pas d’un seul point d’eau potable. La plupart des populations dans ces zones s’approvisionnent encore dans des sources non aménagées voire rivières.

-Sur le plan sanitaire

Le nombre de centres de santé intégrés cité plus haut reste insignifiant. La qualité des soins administrés le plus souvent est nul ; l’équipement de ces centres est approximatif. On note aussi un manque et un absentéisme criards du personnel dans ces structures.

-Sur le plan touristique

La Commune dispose de nombreux sites touristiques non aménagés qu’elle ne maîtrise pas intégralement. Les villages de la Commune pour la plupart ont des rochers qui demandent à être viabilisés.

-Sur le plan humain

L’on note sur le plan humain :

-Un exode massif des populations des villages vers les villes de Yaoundé, Edéa et de Douala (les jeunes);

-L’incivisme des populations, pour lesquelles le payement des taxes apparaît comme un acte d’escroquerie de la part de la Mairie ;

-Les populations qui pour la plupart considèrent la Commune comme un instrument purement politique ne se sentent pas directement liées à elle. Ce qui explique en partie le fossé qui existe entre les deux entités, malgré les efforts consentis par certains Conseillers Municipaux ;

-Le manque d’engagement des populations locales.