COMMUNES ET VILLES UNIES DU CAMEROUN :: UNITED COUNCILS AND CITIES OF CAMEROON

BUREAU NATIONAL :: National Office

TOKOMBERE

le maire crop u86116 

Maire    BOUKAR TIKIRE

Tél. +237 670 45 82 48
      +237 699 86 20 11

 http://www.mairietokombere.org 

Créée par décret N°82/455 du 20 septembre 1982, la Commune de Tokombere s’étale sur une superficie de 552 km2 dans la plus belle des régions du Cameroun, l’Extrême-nord. Située dans la partie septentrionale  La commune a pour chef lieu de département Mora dans le Mayo Sava.
La commune de Tokombéré est limitée:  au Nord par la Commune de Mora, au Sud par la commune de Méri, à l’Ouest par la commune de Soulédé-Roua et à l’Est par la commune de Pétté. Avec une forte densité dans l’espace urbain, la population est estimée à 91 256 habitants d’après le recensement général de la population du Cameroun dont 51,58% de femmes soit 47 070 femmes et 48,42% d’hommes soit 44 186 hommes. Elle est répartie dans les 35 villages que compte la Commune. Avec un population assez jeune et dynamique la Commune de Tokombéré est doté d’un potentiel économique indéniable: le tourisme avec de superbes paysages montagneux et des plaines verdoyantes pendant la saison de pluie et sèche sur des tons ocres en saison sèche.
La vie économique dans la Commune
Artisanat
L’artisanat est également développé avec l’existence de deux coopératives artisanales à Mayo-Ouldémé (COPARMO) et à Tokombéré (ARTOK). Cet artisanat repose sur la vannerie, le tissage, la poterie et la forge. Cette activité est menée à une échelle très réduite du fait de l’insuffisance de l’encadrement ces artisans. Les produits de l’artisanat (les nattes, houes, faucilles, tabourets, canaris) sont destinés à la commercialisation. Ces produits sont vendus généralement dans les marchés hors de la Commune.
Activités commerciales
Les activités commerciales sont dominées par les petits commerces des produits agricoles et des produits manufacturés. Elles se font sur les différents marchés périodiques suivants: Dala-Zougo et Gadoua (respectivement les lundis et les dimanches sur le massif zoulgo), Tokombéré, Mada-Kolkoch et Mayo-Plata (respectivement les mardis, les mercredis et les samedis). Les équipements marchands sont presque inexistants. Seul le marché de Tokombéré dispose des hangars en matériaux définitifs et d’une aire d’abattage. Ces différents marchés sont fréquentés par les populations venues des autres Communes du département et des autres parties de la Régions de l’Extrême-Nord.
Les services de la Commune
Les services existants dans la Commune tournent autour de l’éducation, de la santé, des infrastructures socioculturelles et sportives, de l’eau et assainissement, de l’électricité ; du commerce, de la communication, du tourisme et loisir, et du réseau routier.
Éducation de base
L’offre de l’éducation de base dans la Commune est constituée de plusieurs établissements scolaires repartis sur l’ensemble du territoire de le Commune. Avec 42 écoles primaires l’éducation de base connaît quelques difficultés avec 25 salles de classes en matériau provisoire.
Enseignement secondaire
La Commune dispose au total de huit établissements secondaires, dont deux établissements secondaires techniques : un lycée technique et un CETIC. Cette offre d’enseignement souffre du manque d’enseignants et de d’insuffisance des salles de classes et des tables bancs.  Le besoin estimé est de: 33 salles de classes à construire,  1032 tables-bancs et au moins 40 enseignants qualifiés à affecter dans les différentes matières enseignées dans les établissements pour couvrir les besoins au niveau de l’enseignement secondaire de la Commune.
Santé publique
Avec un hôpital et 9 centres de santé intégrés, la Commune de Tokombere dans le domaine de la santé publique a un besoin important en personnels qualifié, de la réhabilitation des ces infrastructures, d’un renforcement des capacités des comités de gestion et des comités de santé pour un meilleur fonctionnement de ses structures.
Infrastructures socioculturelles et sportives
La Commune dénombre un (01) centre de promotion de la femme et de la famille construit par l’Etat camerounais et un foyer des jeunes construit par les missionnaires catholiques dans la ville de Tokombere. Quelques mini foyers existent à Bzazogo, Dallazoulgo, Bzejeskawa etc…construits de même par les missionnaires catholiques.
Un terrain municipal existe dans la ville de Tokombéré, il sert aux grandes manifestations au niveau de la Commune (les activités des journées nationales, les compétitions footballistiques initiées par les acteurs locaux). D’autres petits espaces existent dans presque tous les villages de la Commune, ils appartiennent généralement aux établissements scolaires (primaires et secondaires).