COMMUNES ET VILLES UNIES DU CAMEROUN :: UNITED COUNCILS AND CITIES OF CAMEROON

BUREAU NATIONAL :: National Office

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES (IFVD)

Cette initiative est portée par l’IFDD (Institut de la Francophonie pour un Développement Durable), organe subsidiare de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), et ENERGIES 2050
L’Initiative de la Francophonie pour des Villes Durables (IFVD) soutient la mise en œuvre de stratégies urbaines durables en apportant des réponses concrètes et adaptées aux réalités de chaque ville, quelle que soit sa taille, tout en promouvant une approche holistique qui prenne en compte la complexité urbaine et les interrelations entre les différents systèmes qui les composent. En pratique, il s’agit de construire un puzzle dans lequel chaque pièce, tout en étant indépendante et indispensable, n’a d’utilité que lorsqu’elle se trouve connectée aux autres selon une organisation planifiée, optimisée et cohérente.

 

Genèse de l’initiative
L’IFVD s’inscrit dans la continuité du programme « Ville, Énergie et Environnement » mis en place par l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF) entre 2002 et 2011. L’originalité de ce programme tenait en grande partie à sa capacité à prendre en compte la diversité d’une ville tout en ciblant des stratégies d’action sur les deux volets « facilement » identifiables que sont l’énergie et l’environnement.
En 2011, l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD), nouvelle appellation de l’IEPF, et l’association ENERGIES 2050 ont décidé de poursuivre l’aventure et ont cofondé l’IFVD pour accompagner les villes et compléter les dynamiques existantes, en s’inscrivant résolument dans une approche systémique.

La genèse de l’Initiative s’inspire des travaux réalisés par l’IFDD mais aussi de ceux réalisés par les membres de l’association ENERGIES 2050 ces dernières années.

Une initiative pour mutualiser et démultiplier les moyens d’agir
L’IFVD s’appuie sur les nombreux programmes, projets et initiatives dédiés aux villes et aux différents acteurs impliqués, afin de tirer les enseignements de chacun d’eux et de pouvoir prendre en compte la diversité des contraintes et des réalités, que chacun rencontre dès lors qu’il intervient sur l’environnement construit.
Chaque acteur est confronté aux limites de son territoire de compétence, tout en étant interdépendant des dynamiques que l’ensemble des autres acteurs va mettre en place. Dès lors, l’environnement construit doit s’appréhender comme une partition dans laquelle chaque musicien révèle ses talents de soliste autour d’un objectif commun.
De nombreux partenaires ont déjà rejoint l’IFDD et ENERGIES 2050 dans cette initiative : l’École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) basée à Lomé ; ONU-HABITAT ; le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) ; le Réseau Habitat et Francophonie ; l’Ordre des Architectes de Côte d’Ivoire ; etc.
D’autres acteurs essentiels ont manifesté un intérêt pour s’associer aux dynamiques portées par l’IFVD : l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) ; Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) ; etc.

Une organisation matricielle pour une initiative au plus proche de la mise en œuvre
L’IFVD a pour ambition de parvenir à des résultats concrets et mesurables. Elle s’articule selon 5 piliers complémentaires:
    Fédérer et mutualiser;
    Comprendre et partager pour des villes inspirées en devenir;
    Mettre en œuvre des programmes d’action à la carte;
    Financer la ville inspirée;
    Renforcer la capacité d’agir pour des villes participatives et inclusives.

Des premiers résultats concrets
Depuis le lancement de l’IFVD en 2011, plusieurs actions concrètes ont été mises en œuvre sous son couvert, comme en témoignent les exemples ci-dessous (liste non-exhaustive) :
    Une formation africaine pour les professionnels du secteur de la construction et du bâtiment, de l’aménagement et de la gestion urbaine, en partenariat avec l’EAMAU.
    3 sessions nationales ont déjà été organisées également en partenariat avec l’Ordre des architectes et les acteurs nationaux (Burundi, Togo, Côte d’Ivoire).
    Un module de formation à la construction durable dans les filières urbanisme, gestion urbaine et architecture de l’EAMAU avec déjà plus de 300 étudiants formés.
    Une Université d’été francophone sur les villes et les bâtiments face aux enjeux des changements climatiques : une semaine de formation à Nice (France) au mois de juin 2015 intégrée à un cycle de conférences internationales ; 17 participants (représentants de Ministères ; Ordre des Architectes ; etc.).
    Élaboration de manuels de référence en 2015 : Guide du bâtiment durable en régions tropicales (Publication OIF/IFDD) ; État de l’art sur le bâtiment durable et les logements sociaux en Afrique Francophone (Publication PNUE).
    De nombreuses contributions dans des rencontres internationales : Ecocity (Nantes, 2013) ; Forum Urbain Mondial (Medellin, 2014) ; Atelier Régional Efficacité Énergétique dans le Bâtiment en zone tropicale et Ville Durable (Dakar, 2014) ; Forum Global pour l’Habitat Durable/Rio+20+2 (Bogota, 2014) ; Sommet des Solutions (New York, 2014) ; Congrès Mondial d’ICLEI – gouvernements locaux pour le développement durable (Séoul, 2015) ; etc.
    Contributions à plusieurs initiatives internationales : Initiative Bâtiments durables et Climat (PNUE-SBCI) ; Initiative Globale pour des Villes économes en Ressources (GI-REC) ; Programme Bâtiment et Construction durables des Nations Unies (10YFP-SBC) ; etc.
    Un programme de projets pilotes : Maison à Énergie positive à Dakar ; Programmes de rénovation de zones